Espace abonné | connectez-vous
Image mystérieuse
Cliquez pour vous tester
A quoi pensez-vous ?

Photothèques
Sommaires de la revue du praticien
oxygène
Histoire de la médecine
Le pouvoir malade : Louis XIII, Richelieu et la "maladie de Lyon" (1630)
Stanis Perez le 20-10-17

Histoire de France. La maladie de Louis XIII à Lyon en 1630 fut l'occasion d'une publicité inédite sur le courage du roi et son issue heureuse empêcha la disgrâce de Richelieu.


Le 19 juillet 1630, Richelieu écrit à la reine Anne d'Autriche pour lui donner des nouvelles de son conjoint, le roi Louis XIII, un trentenaire à la santé fragile mais plein de sève. L'orthographe originale du cardinal-ministre a été conservée :
"Madame,
Je dépesche ce courrier à Vostre Majesté pour luy dire que le roy eut hier quelque sentiment d'esmotion. Il avoit pris de la ptisane deux jours auparavant qui l'avoit extresmement purgé, particulièrement de quantité de colles et matières bruslées, dont M. Bouvart [premier médecin du roi] eut grande joye. Ce qu'il a eu a esté sans rigueur, sans horreur, et la chaleur si peu grande, et le poux si peu esmeu, quoyqu'elle ait duré plus de quatre heures, que si, au cas que la fièvre doive revenir, elle est semblable, on pourroit bien dire asseurément que le mal seroit extresmement léger et de peu de durée."


Fuir la peste
Voici, en quelques mots choisis, comment le prélat relate ce qui sera le début d'un épisode hors du commun dans l'histoire du règne mais aussi dans celle de sa propre carrière. En pleine guerre de succession de Mantoue, alors que les armées royales occupent la Savoie et viennent de prendre…