Espace abonné | connectez-vous
Image mystérieuse
Cliquez pour vous tester
A quoi pensez-vous ?

Photothèques
Sommaires de la revue du praticien
oxygène
Histoire de la médecine
Histoire des CECOS : une oeuvre collective
Louis Bujan le 20-02-18

Histoire contemporaine de la médecine. En 1973, Georges David fondait à l'hôpital Bicêtre le premier CECOS basé dès l'origine sur la gratuité du don de sperme et l'évaluation de ses résultats. Ce faisant, il créait une structure qui allait se dupliquer et se fédérer sur tout le territoire, inscrivant ses deux grandes missions – le traitement de la stérilité et la préservation de la fertilité – sur un solide socle éthique et scientifique.

Il revient à Lazzaro Spallanzani, moine et professeur, grand physiologiste et pionnier dans l'expérimentation en biologie, d'avoir expérimentalement démontré, en 1776, la nécessité de la semence mâle pour obtenir une fécondation. Il semble avoir été le premier à réaliser une insémination chez l'animal avec l'obtention de naissances. Peu de temps après, vers 1780, John Hunter, chirurgien anglais, proposa à un homme atteint d'hypospadias l'insémination de son sperme dans le vagin de son épouse. Il semble que ce soit le premier acte d'insémination rapporté chez l'homme. En 1803, en France, Michel-Augustin Thouret fut le premier à publier un ouvrage sur la technique des inséminations et les premiers résultats. En 1884, aux États-Unis, William Pancoast réalisa, en toute clandestinité, la première insémination avec sperme de donneur chez une femme dont le mari n'avait pas de spermatozoïdes dans l'éjaculat, permettant la naissance d'un garçon.
Dans la deuxième moitié du xixe siècle, la situation évolua, avec des publications dans la…