Une cirrhose d'évolution très compliquée | La Revue du Praticien
Espace abonné | connectez-vous
Image mystérieuse
Cliquez pour vous tester
A quoi pensez-vous ?

Photothèques
Sommaires de la revue du praticien
oxygène
Une cirrhose d'évolution très compliquée
Manon Allaire, Thong Dao le 30-04-18

Observation. M. D. 65 ans, consulte pour des perturbations du bilan hépatique. Il est traité pour une hypertension artérielle, un diabète de type 2 et une hypertriglycéridémie. Sa consommation d'alcool est estimée à 2 verres de vin par jour sans tabagisme associé. Le patient pèse 96 kg pour 1,75 m (indice de masse corporelle : 31,4 kg/m2) avec un périmètre abdominal de 110 cm. À l'examen clinique, on note la présence d'une hépatomégalie, d'une circulation veineuse collatérale abdominale et d'angiomes stellaires. Il n'y a pas d'ascite clinique ni de signe d'encéphalopathie hépatique. Le bilan biologique montre une hémoglobine à 10 g/dL, des plaquettes à 120 000/mm3, un TP à 60 %, une bilirubine à 25 µmol/L, des GGT à 350 UI/L, des phosphatases alcalines à 160 UI/L, des ASAT à 80 UI/L, des ALAT à 45 UI/L, une créatinine à 75 µmol/L, une albumine à 33 g/dL. Une cirrhose compensée Child-Pugh A mixte, probablement par stéatopathie non alcoolique (non-alcoholic fatty liver disease [NAFLD]) et hépatopathie alcoolique, est suspectée.

Importance d'un diagnostic précoce
 

Comment établir le diagnostic de cirrhose ?
- Élastométrie impulsionnelle (Fibroscan) : valeur élevée > 13 kPa
- Tests sériques de fibrose (Fibromètre, Fibrotest,
NAFLD fibrosis score) : valeurs élevées
- Échographie : foie bosselé, dysmorphique, signes d'hypertension portale

 
Le diagnostic peut être difficile, surtout lorsque la cirrhose est compensée et l'échographie non contributive. Or il est primordial de dépister la cirrhose à un stade précoce afin d'en traiter la cause, d'informer le patient sur les complications potentielles et d'organiser la surveillance, notamment…