Soulager l'intestin irritable | La Revue du Praticien
Espace abonné | connectez-vous
Image mystérieuse
Cliquez pour vous tester
A quoi pensez-vous ?

Photothèques
Sommaires de la revue du praticien
oxygène
Soulager l'intestin irritable
Philippe Ducrotté, Chloé Melchior le 23-07-18

Affection fréquente : 7-10 % de la population.
Douleur ou inconfort abdominal chronique et troubles du transit (diarrhée, constipation ou alternance des deux), plus importants lors des poussées douloureuses.
Diagnostic : critères de Rome IV (encadré).
Dans la majorité des cas, chez le sujet jeune : pas d'examen complémentaire.
Physiopathologie : affection multifactorielle, associant une hypersensibilité viscérale, un dysfonctionnement du "dialogue" entre tube digestif et système nerveux central, et des modifications du microbiote.

En première intention
Conseiller une alimentation adaptée
FODMAP (Fermentable Oligosaccharides, Disaccharides, Monosaccharides And Polyols) :
– fructose, fructane, lactose, sorbitol, etc. ;
– aggravent la distension intestinale via un effet osmotique, fermentent et produisent des gaz, surtout en cas d'hypersensibilité viscérale (chez environ 50 % des patients SII) ;
– réduction de leur apport (moins de 3 g/j) : parfois bénéfique ;
– régime difficile à suivre, conséquences à long terme inconnues (carence calcique ?).

Gluten :
– exclusion utile chez certains malades (surtout SII-D) ;
– distinguer l'intolérance vraie au gluten de celle aux fructanes, contenus dans la farine.
Rôle ambivalent des fibres :
– apportent un bénéfice modeste, seulement dans le sous-groupe SII-C ;
– psyllium ou ispaghul : efficacité symptomatique (Spagulax : 3 cuillers à café ou 1 sachet de 7 g par repas)…