Espace abonné | connectez-vous
Image mystérieuse
Cliquez pour vous tester
A quoi pensez-vous ?

Photothèques
Sommaires de la revue du praticien
oxygène
Rhinosinusites de l'enfant
Martine François le 20-03-19

Antibiothérapie et imagerie ne sont pas systématiques, mais réservées aux formes compliquées ou chroniques.

La rhinosinusite se définit comme une inflammation de la muqueuse d'un ou plusieurs sinus de la face. Chez l'enfant, le terme de rhinosinusite remplace celui de sinusite car il est exceptionnel que l'atteinte de la muqueuse sinusienne soit isolée comme dans les sinusites dentaires ou précède l'atteinte du nez comme dans les sinusites des maladies systémiques qui débutent en général chez l'adulte.
La rhinosinusite est dite aiguë si les symptômes sont récents, récidivante s'il y a eu plus de deux épisodes dans l'année, et chronique si les symptômes évoluent depuis plus de 12 semaines. Leur prise en charge a fait l'objet de recommandations qui clarifient les indications des explorations complémentaires, en particulier de l'imagerie, et des traitements médicamenteux et chirurgicaux.

Rhinosinusite aiguë : un diagnostic clinique
Le diagnostic d'une rhinosinusite aiguë est clinique. Suivant l'intensité des symptômes, on distingue les formes simples et les formes sévères.

Rhinosinusite aiguë simple
Les principaux symptômes d'une rhinosinusite aiguë simple sont l'obstruction nasale et la rhinorrhée antérieure ou postérieure, avec souvent une toux évoluant dans un contexte fébrile. Il peut s'y ajouter des céphalées à prédominance matinale et s'accentuant au décubitus. Les douleurs à la pression des pommettes sont rares.
Les rhinosinusites aiguës simples se distinguent des rhinites aiguës par l'existence d'une fièvre, et des rhinopharyngites aiguës par la durée d'évolution des symptômes locaux et généraux supérieure à 7 ou 10 jours.
L'examen des fosses nasales est peu contributif et ne permet pas de distinguer une rhinosinusite…