Repères conceptuels et pratiques pour faciliter l'engagement d'un patient dans ses soins | La Revue du Praticien
Espace abonné | connectez-vous
Image mystérieuse
Cliquez pour vous tester
A quoi pensez-vous ?

Photothèques
Sommaires de la revue du praticien
oxygène
Repères conceptuels et pratiques pour faciliter l'engagement d'un patient dans ses soins
François Ledru le 20-04-18

Un patient acteur de son changement, un médecin facilitateur et bienveillant.

"La santé est la capacité d'un sujet humain de vivre une vie possible pour lui. Il n'est donc pas possible de définir de l'extérieur ce que doit être la santé pour un individu singulier. Pour chacun de nous, il s'agit d'un processus, d'une adaptation, d'un engagement, dans ce qui fait sens."
Philippe Lecorps

"Je sais ce que je dois faire, docteur, mais c'est plus fort que moi…"

Avec la transition épidémiologique et l'allongement actuel de l'espérance de vie, un nombre croissant d'individus est exposé à des risques pour leur santé ou doit vivre avec une ou plusieurs maladies ou handicaps chroniques pendant le reste de leur existence. Cette situation implique la participation active des individus dans le maintien de leur santé et de leur "capacité d'agir", soit pour anticiper la maladie (prévention), soit pour se maintenir en vie et gérer la vie avec les incertitudes, les aléas et les contraintes de la maladie quand elle s'est déjà installée. Dans les deux cas, il s'agit d'entrer dans un processus de soin de soi qui implique la plupart du temps d'adapter, voire parfois de changer radicalement ses comportements pour éviter la maladie ou ses complications.
Mais comment se fait-il que tant de patients aient des difficultés à adopter des comportements salutaires ? Pourquoi, en tant que soignants, éprouvons-nous tant de difficulté à les convaincre et à les mobiliser vers ce changement de pratiques de vie ? Comment pouvons-nous mieux motiver nos patients ? Comment être plus efficaces, plus convaincants ?…