Espace abonné | connectez-vous
Image mystérieuse
Cliquez pour vous tester
A quoi pensez-vous ?

Photothèques
Sommaires de la revue du praticien
oxygène
Reconstruction mammaire après mastectomie : aspects actuels
Laure Delmond, Philippe Rouanet le 30-09-19

La reconstruction mammaire permet d'améliorer la qualité de vie des patientes grâce à une restauration du schéma corporel et de la confiance en soi. Selon l'INCa, elle fait partie intégrante du traitement du cancer du sein et doit être proposée après une mastectomie de première intention ou de rattrapage.

De nos jours, la reconstruction mammaire fait partie intégrante de la prise en charge des patientes devant subir une mastectomie. En effet, bien que l'étalon-or du traitement des cancers du sein soit le traitement conservateur (chirurgie conservatrice et radiothérapie) avec des indications de plus en plus poussées, notamment depuis l'avènement des techniques d'oncoplastie, environ 30 % des patientes nécessitent un traitement radical. Elle doit être proposée à la patiente après une mastectomie de première intention ou de rattrapage ; dans tous les cas, elle est un choix de la patiente, en accord avec l'équipe médicale. Elle permet d'améliorer la qualité de vie de ces femmes grâce à une restauration du schéma corporel et de la confiance en soi. Il faut cependant respecter les contre-indications à la reconstruction mammaire immédiate comme les cancers inflammatoires et rester prudent chez les patientes ayant un risque de complication (tabagisme, diabète, obésité…) afin de ne pas retarder un éventuel traitement adjuvant.
Il existe de nombreuses techniques de reconstruction mammaire qui peuvent satisfaire toutes les situations cliniques : les reconstructions prothétiques utilisent des implants remplis de gel de silicone, les reconstructions autologues reconstruisent le volume mammaire avec les tissus de la patiente par le biais de lambeaux musculocutanés ou cutanéograisseux. Pendant de nombreuses années, la reconstruction mammaire a été principalement assurée par prothèse ou lambeau musculo-cutané pédiculé (conservation du pédicule vasculaire), notamment par lambeau de grand dorsal et TRAM…