Espace abonné | connectez-vous
Image mystérieuse
Cliquez pour vous tester
A quoi pensez-vous ?

Photothèques
Sommaires de la revue du praticien
oxygène
Prise en charge des spondyloarthrites
Pascal Claudepierre le 10-10-18

Elle est conditionnée par un diagnostic précoce dont tout retard aggrave le pronostic.

La spondyloarthrite est une entité qui regroupe la spondylarthrite ankylosante, le rhumatisme psoriasique, les manifestations articulaires associées aux entérocolopathies inflammatoires chroniques (maladie de Crohn, rectocolite hémorragique), les arthrites réactionnelles, un sous-groupe de rhumatismes chroniques infantiles, et des formes indifférenciées (v. p. 730).

Nouveaux concepts de prise en charge des spondyloarthrites
Prise en charge précoce
L'intérêt d'une prise en charge précoce des spondyloarthrites a été particulièrement bien démontré dans le cas du rhumatisme psoriasique dont il est en effet apparu qu'un retard de traitement de seulement 6 mois aggravait le pronostic fonctionnel et structural. De fait, du dépistage précoce par le médecin traitant ou le dermatologue d'une atteinte rhumatologique chez les patients ayant un psoriasis dépendent la rapidité de la prise en charge rhumatologique et donc le pronostic de la maladie. Des questionnaires sont proposés, encore en cours de validation, pour aider au dépistage fiable et à l'aiguillage des patients vers le rhumatologue.

Approche "treat to target"
L'approche "treat to target", initialement instaurée en rhumatologie dans la polyarthrite rhumatoïde, a été récemment proposée pour la prise en charge des spondyloarthrites. Le niveau de preuve de l'intérêt de cette approche de contrôle étroit de l'activité de la maladie avec un objectif thérapeutique exigeant fixé dès la mise sous traitement a été établi pour le rhumatisme psoriasique.

Comorbidités et nécessité d'une prise en charge globale
En plus des pathologies associées aux spondyloarthrites, certaines comorbidités sont…