Espace abonné | connectez-vous
Image mystérieuse
Cliquez pour vous tester
A quoi pensez-vous ?

Photothèques
Sommaires de la revue du praticien
oxygène
Pourquoi et comment explorer les allergies respiratoires chez l'asthmatique ?
Flore Amat, Mélisande Bourgoin-Heck, Pauline Tallon, Jocelyne Just le 20-11-17

Diagnostic et prise en charge précoce de l'allergie améliorent le pronostic de l'asthme.

L'asthme est une maladie d'origine multifactorielle, hétérogène, regroupant des phénotypes cliniques variés, conjonctions d'une prédisposition génétique et d'une exposition environnementale. La sévérité des symptômes ainsi que les facteurs déclenchants des exacerbations jouent un rôle dans le pronostic à long terme de la maladie : ainsi, les asthmes légers uniquement viro-induits sont de bon pronostic, à l'inverse des asthmes sévères à facteurs déclenchants multiples liés à des sensibilisations allergéniques précoces.

Pourquoi rechercher une allergie respiratoire ?
De nombreux arguments justifient de rechercher systématiquement une allergie respiratoire chez les patients asthmatiques :
- sa fréquence particulièrement élevée chez ces patients : entre 50 et 80 % des enfants asthmatiques souffrent d'allergie respiratoire associée ;
- l'allergie respiratoire est souvent associée à un moins bon contrôle de l'asthme et à une utilisation accrue du système de soins ;
- l'allergie est le premier facteur de risque de persistance de l'asthme au cours de l'enfance ;
- et enfin, l'allergie respiratoire peut se manifester par une rhinite allergique à l'origine d'une altération importante de la qualité de vie qui peut aussi être responsable d'une déformation du massif facial chez l'enfant (la perméabilité des fosses nasales influençant le développement du massif…