Polaramine injectable : que faire en cas de rupture d'approvisionnement ? | La Revue du Praticien
Espace abonné | connectez-vous
Image mystérieuse
Cliquez pour vous tester
A quoi pensez-vous ?

Photothèques
Sommaires de la revue du praticien
oxygène
Polaramine injectable : que faire en cas de rupture d'approvisionnement ?
ANSM le 11-04-18

(Extraits du Point d'information de l'ANSM du 13 mars 2018)

Pour pallier l'indisponibilité de Polaramine injectable, l'ANSM recommande de reporter la prescription sur un anti-histaminique administré par voie orale et de réserver la prescription de Phénergan injectable au seul traitement de l'urticaire aiguë chez l'adulte.

Les spécialités Polaramine injectable et Phénergan injectable sont toutes deux indiquées dans le traitement symptomatique de l'urticaire aiguë.
Dans un contexte d'indisponibilité de la Polaramine injectable, le report vers Phénergan injectable a provoqué des troubles neuropsychiatriques (somnolence, état confusionnel, hallucination, …) et cardiaques chez des patients prémédiqués avant une chimiothérapie ou une dialyse. Aussi, l'administration de Phénergan injectable est à proscrire dans ces situations qui relèvent du hors-AMM.

Il est donc recommandé de reporter sa prescription, dans la mesure du possible, sur la forme orale de Polaramine (comprimé).

En effet, Phénergan injectable a un profil de risque différent de celui de la Polaramine injectable, notamment sur le plan neuropsychiatrique. Il peut représenter une alternative thérapeutique pour le seul traitement symptomatique de l'urticaire aiguë chez l'adulte mais ne doit pas être utilisé dans des situations de prophylaxie.







En savoir plus :

- Point d'information (ANSM) du 13 mars 2018 (cliquez ici)