Espace abonné | connectez-vous
Image mystérieuse
Cliquez pour vous tester
A quoi pensez-vous ?

Photothèques
Sommaires de la revue du praticien
oxygène
MICI et scolarité : un stress au quotidien ?
Alexandra Karsenty le 12-09-19

Fatigue, maux de ventre, "stress des toilettes",… ; tel est bien souvent le quotidien des jeunes atteints de maladie Inflammatoire chronique intestinale (MICI). Face à cette maladie "qui ne se voit pas", des aménagements peuvent être faits pour faciliter la scolarité, parfois déjà lourdement entachée par des séjours hospitaliers répétés.

La mise en place d'un projet d'accueil individualisé (PAI), au-delà des renseignements concernant la prise de traitements sur le temps scolaire, autorise l'enfant à sortir des cours en cas de douleur abdominale, ou s'il doit se rendre aux toilettes en urgence, grande source d'anxiété en période de poussée. Il précise si un aménagement des horaires est nécessaire, en cas de fatigue.
En cas d'absences prolongées, le jeune peut bénéficier de l'Assistance pédagogique à domicile (SAPAD) Enfin, un tiers temps supplémentaire pendant les examens peut aussi être demandé. Dans tous les cas, une collaboration entre le médecin traitant et le médecin scolaire est le plus souvent souhaitable.
Aborder ces problématiques en consultation est essentiel, car le jeune et l'adolescent en particulier a souvent du mal à en parler spontanément ; la maladie étant considérée comme un sujet "tabou". "Comment parler de sa maladie et de son quotidien" ; c'est ce que propose une web-série "MICI mode d'emploi" sous un format adapté aux jeunes, au travers de vidéos courtes, où tous les sujets sont abordés avec humour.







En savoir plus :

- Afa Crohn RCH France. Vivre le plus normalement possible. Rev Prat 2018;68(2):183-4.
- AFA Association François Aupetit.