Espace abonné | connectez-vous
Image mystérieuse
Cliquez pour vous tester
A quoi pensez-vous ?

Photothèques
Sommaires de la revue du praticien
oxygène
Levothyrox : le temps de la raison
Xavier Bertagna, Philippe Bouchard, André Grimaldi, Jean-Louis Wémeau, Jacques Young le 20-02-18

Crise sanitaire. L'affaire du Levothyrox a deux ingrédients : une mauvaise information au départ pour prévenir du changement de formulation et un emballement médiatique générateur d'un effet nocebo massif.

Il y a une vraie frustration pour ceux qui comme nous, depuis des décennies, soignent ces patients malades de la thyroïde, sans exagérer par milliers, et qui doivent observer, effarés, cette improbable et invraisemblable "crise du Levothyrox".
Notre conscience, l'analyse des faits nous imposent une conduite simple. Dire ce que nous pensons. Sereinement. Nos patients et notre discipline, l'endocrinologie, le méritent bien. Chacun de nous s'est déjà exprimé personnellement, dans différents organes de presse, et devant la commission des Affaires sociales de l'Assemblée nationale. Aujourd'hui, notre intervention est collégiale pour lui donner plus de poids et de solennité. Après tout, dans l'incroyable concert de commentaires incontrôlés que nous subissons sans nuance ("Est-ce que le Levothyrox tue ?", "Les Français ont été offerts comme cobayes !"), il n'est pas absurde d'écouter aussi ceux qui quotidiennement prennent en charge ces patients. Nous ne revendiquons pas l'infaillibilité, seulement un certain professionnalisme, une honnêteté sans faille.

Ce ne sont pas les excipients
Nous pensons que les symptômes rapportés, présentés comme des "effets indésirables", ne peuvent pas être provoqués par les excipients de la nouvelle formulation. Il n'y a pas à craindre la suppression du lactose qui contribuait à une moindre stabilité. De même, l'adjonction de mannitol (un édulcorant présent par exemple dans les chewinggums sans sucre) et de l'acide citrique (un conservateur utilisé dans les confitures industrielles) n'est pas à redouter. Le même excipient est utilisé pour des…