Espace abonné | connectez-vous
Image mystérieuse
Cliquez pour vous tester
A quoi pensez-vous ?

Photothèques
Sommaires de la revue du praticien
oxygène
L'effet placebo dans le traitement de l'arthrose
Jean-Marie Berthelot le 30-05-19

L'effet placebo stricto sensu correspond à une amélioration réellement "ressentie" par le patient du fait de la libération de diverses substances cérébrales (endorphines, dopamine) induite par l'attente optimiste d'une amélioration. Il est souvent confondu avec l'effet "retour à la moyenne" (amélioration spontanée après une poussée) mais aussi avec l'effet Hawthorne. Celui-ci correspond à la manière dont un patient "exprime" (cote) sa douleur, tant avant l'intervention du médecin (effet Hawthorne négatif, avec souvent majoration des symptômes "à 11 sur 10"), qu'après celle-ci (en règle générale, effet Hawthorne positif, avec plutôt minoration des symptômes pour gratifier le prescripteur- évaluateur). La nuance est importante, car l'effet Hawthorne est souvent plus puissant et plus durable que l'effet placebo stricto sensu, et encore plus sensible à la suggestion, même si le terme d'effet placebo sera conservé dans la suite du texte pour amalgamer ces deux sources d'améliorations (ressenties et exprimées).

Le fort effet placebo des opiacés
Les arthroses sont les plus fréquentes des pathologies rhumatismales et les plus douloureuses en moyenne. Cela pourrait légitimer l'utilisation de tous les traitements disponibles pour soulager les patients, même quand leur efficacité repose surtout sur un fort effet placebo. Encore faut-il que ces procédés ne soient pas disproportionnellement onéreux, ou à l'origine d'effets indésirables graves. L'épidémie dramatique d'addictions et de décès liés aux opiacés (pain-killers qui deviennent parfois des patient-killers : plusieurs centaines de milliers de décès par overdose, soit plus que le nombre de soldats américains morts pendant toute la Seconde Guerre mondiale) paraît incontrôlable aux États-Unis et gagne peu à peu tous les pays, dont la France (malgré les mises en garde). Pourtant, l'efficacité apparente des opiacés tiendrait essentiellement à leur fort effet placebo, car en…