Espace abonné | connectez-vous
Image mystérieuse
Cliquez pour vous tester
A quoi pensez-vous ?

Photothèques
Sommaires de la revue du praticien
oxygène
La réémergence de la peste
Anne-Sophie Le Guern, Élisabeth Carniel le 10-10-17

Maladies infectieuses. Sans entraîner les épidémies meurtrières du passé, la peste est réapparue dans des territoires où on la croyait éradiquée depuis des décennies. L'Afrique subsaharienne est la plus touchée avec ainsi 250 à 500 cas annuels à Madagascar.

La peste fut un véritable fléau dans l'histoire de l'humanité, provoquant la mort de dizaines de millions de personnes dans le monde. Trois grandes pandémies de peste se sont succédées depuis le début de l'ère chrétienne. La première, appelée peste de Justinien (541-767 après J.C.), aurait diffusé depuis l'Égypte vers tout le Bassin méditerranéen. La deuxième, la peste noire venue d'Asie centrale, toucha l'Europe au xive siècle et détruisit plus du quart de sa population entre 1348 et 1352. Cette peste noire persista en Europe sous forme de vagues épidémiques pendant plus de trois siècles. La troisième pandémie partit de Hong Kong en 1894 et gagna, grâce à la navigation à vapeur, des pays ou des continents jusqu'alors épargnés (Amérique du Nord et du Sud, Madagascar, Afrique du Sud...) et s'y implanta durablement. C'est au cours de cette troisième pandémie qu'Alexandre Yersin identifia, en 1894, la bactérie responsable de la maladie, Yersinia pestis. Paul-Louis Simond découvrit le rôle des rats comme réservoir et mit en évidence, en 1898, la transmission de la maladie par piqûre de puce. Ces découvertes permirent la mise en place de mesures sanitaires et un meilleur contrôle de la peste dans les zones endémiques. L'utilisation dès 1934 d'un vaccin vivant atténué entraîna une diminution significative de l'incidence de la peste dans les pays où les épidémies étaient très meurtrières, mais c'est surtout à partir des années 1940 que le recours aux antibiotiques fit chuter considérablement la mortalité de cette maladie et le nombre…