Espace abonné | connectez-vous
Image mystérieuse
Cliquez pour vous tester
A quoi pensez-vous ?

Photothèques
Sommaires de la revue du praticien
oxygène
La maladie de Verneuil
Denis Soudan le 10-10-17

Hidradénite suppurative. Cette atteinte probablement dysimmunitaire des follicules pileux est responsable de lésions très invalidantes pour la qualité de vie des patients. Un progrès thérapeutique semble apparaître avec l'utilisation des anti-TNF dans les formes sévères.

La maladie de Verneuil ou hidradénite suppurative ou acné inversée est une maladie chronique inflammatoire récidivante du follicule pileux. Le diagnostic est clinique et ne nécessite pas d'examens complémentaires. La maladie commence après la puberté ; elle est faite d'éléments douloureux inflammatoires cutanés et sous-cutanés siégeant dans les régions riches en glandes sudoripares apocrines (creux axillaire, creux inguinaux et région anogénitale, mais aussi nuque et région périaréolaire). Le diagnostic doit être évoqué devant une histoire de récurrences de phénomènes douloureux ou suppuratifs au moins 2 fois dans les 6 derniers mois avec, à l'examen, des nodules (inflammatoires ou non), un trajet sous-cutané (sinus inflammatoires ou non) des abcès, et des cicatrices caractéristiques (souvent hypertrophiques) [Dessau definition, 1st International Conference on hidradenitis suppurativa, 30 mars  - 1er avril 2006, Dessau, Germany].

Des lésions typiques
Le caractère typique des lésions, de leur topographie et de leur évolution sont les trois éléments du diagnostic d'hidradénite suppurative.
La lésion primaire est formée par un ou plusieurs nodules intradermiques, volontiers violacés, arrondis, sans nécrose centrale, susceptibles de poussées douloureuses itératives spontanément…