Espace abonné | connectez-vous
Image mystérieuse
Cliquez pour vous tester
A quoi pensez-vous ?

Photothèques
Sommaires de la revue du praticien
oxygène
Irène Théry. Engendrer ne se réduit pas à procréer
Serge Cannasse le 28-02-18

Sociologue (EHESS), elle a publié et dirigé de nombreux ouvrages sur les transformations contemporaines de la famille et des rapports de genre. Elle a cosigné en début d'année un manifeste de 110 personnalités appelant à débattre de la gestation pour autrui (GPA).

Pourquoi ce manifeste ?
Actuellement, les enfants nés à l'étranger par GPA ont droit à la nationalité française (depuis la circulaire Taubira de 2013), mais pas à la transcription de leur filiation dans le livret de famille de leurs parents. Cette situation a conduit la Cour européenne des droits de l'homme à condamner notre pays cinq fois, avec un raisonnement très simple : la France a parfaitement le droit d'interdire la GPA sur son sol, mais elle ne peut ignorer les droits fondamentaux des enfants. La Cour de cassation a proposé alors de transcrire la filiation du père, mais pas de la mère d'intention, en disant "la vraie mère est celle qui a accouché". Cela nous semble gravement discriminatoire pour la femme qui ne peut pas mener une grossesse et totalement absurde car l'enfant a déjà ses deux parents à l'état civil étranger.

Êtes-vous en faveur de la légalisation de la GPA ?
Il est beaucoup trop tôt pour avoir un avis tranché et nous ne demandons pas la légalisation de la GPA dans cette tribune. En revanche, il faut reconnaître certains faits. J'ai moi-même longtemps pensé qu'une femme ne pouvait devenir mère porteuse que poussée par la plus extrême misère. Jusqu'à ce que j'en rencontre certaines pour qui cela avait fait sens et valeur de porter l'enfant d'autres personnes, avec lesquelles elles entretenaient des relations remarquables, dans le respect de leurs droits et de ceux des enfants. L'une d'elles m'a même dit : "À part ma propre famille, rien ne m'a autant valorisé dans ma vie". Il faut cesser de considérer toute gestatrice pour autrui comme…