Hémoptysie : quelles causes ? | La Revue du Praticien
Espace abonné | connectez-vous
Image mystérieuse
Cliquez pour vous tester
A quoi pensez-vous ?

Photothèques
Sommaires de la revue du praticien
oxygène
Hémoptysie : quelles causes ?
Antoine Parrot le 23-07-18

Émission de sang par la bouche au cours d'un effort de toux, provenant de l'espace sous-glottique.
Signe d'alerte : même limitée à quelques stries sanglantes, elle impose une enquête étiologique.
Urgente dans moins de 5 % des cas (pronostic vital engagé, mortalité > 50 % en l'absence de traitement spécifique).

Physiopathologie
À l'étage sous-glottique, l'irruption de sang dans l'espace aérien provient principalement de la circulation systémique bronchique ou non bronchique, plus rarement pulmonaire (artérielle, veineuse ou capillaire) et des gros vaisseaux thoraciques.
En dehors d'un traumatisme, la lésion initiale est mal connue : rupture, nécrose, ulcération, ou fissuration d'un vaisseau.
Dans plus de 90 % des cas, effraction du réseau angiomateux de l'hypervascularisation systémique (HVS) bronchique ou non, pouvant être contrôlée par artériographie bronchique avec embolisation.

Diagnostics différentiels
Hématémèse :
– émission sanglante par la bouche au cours d'un effort de vomissement ;
– à redouter en cas de sang plus noir, non aéré, mêlé à des aliments, ou signes hémodynamiques contrastant avec l'absence de détresse respiratoire ;
– attention : il peut s'agir de sang dégluti au cours d'hémoptysies massives.
Saignements d'origine ORL (venant des voies aériennes sus-glottiques) :
– émis par la bouche sans effort de toux ni vomissements, parfois après raclement de gorge ou épistaxis ;
– en cas d'hémorragie ORL importante, diagnostic difficile : rechercher des antécédents (cancer, varices de la base de la langue) et faire un examen ORL minutieux (allant parfois jusqu'à une…