Epidémiologie de la vision | La Revue du Praticien
Espace abonné | connectez-vous
Image mystérieuse
Cliquez pour vous tester
A quoi pensez-vous ?

Photothèques
Sommaires de la revue du praticien
oxygène
Epidémiologie de la vision
Cécile Delcourt le 23-07-18

Le rôle du mode de vie dans la santé oculaire se confirme.

Parmi les incapacités les plus fréquentes au niveau mondial, les déficiences visuelles occupent actuellement la troisième place, affectant plus de 10 % de la population. Les conséquences humaines et socioéconomiques sont lourdes : impact sur la qualité de vie, difficultés dans la vie quotidienne et l'autonomie, risque accru de dépression, de chutes et de fractures.
Ainsi, l'étude française ALIENOR (www. alienor-study.com), a montré que les défauts de vision seraient responsables de 10 % des difficultés de mobilité, 26 % des incapacités dans les activités instrumentales de la vie quotidienne (faire ses courses, gérer son budget, ses médicaments, utiliser le téléphone…) et 25 % des restrictions sociales (par exemple, ne plus pouvoir quitter son domicile) chez des personnes âgées bordelaises. Des études récentes ont également suggéré leur association à un moins bon vieillissement cognitif.
Les principales causes sont les erreurs réfractives et accommodatives non corrigées d'une part, et les maladies oculaires liées à l'âge d'autre part. Ainsi, la prévalence des déficiences visuelles augmente fortement avec l'âge, passant de moins de 1 % avant 50 ans, à plus de 20 % après 70 ans ou plus. Au niveau mondial, près de 90 % des sujets concernés ont plus de 50 ans.

Erreurs réfractives
Elles résultent de l'incapacité de l'oeil à focaliser les rayons lumineux dans le plan de la rétine. L'image perçue est alors floue et des lunettes ou lentilles de contact sont nécessaires pour voir clairement. Aujourd'hui, le recours à la chirurgie est également possible.
Malgré la disponibilité et l'efficacité de ces dispositifs, les erreurs réfractives liées à une correction optique, soit non optimale, soit absente, représentent à l'heure actuelle plus de 50 % des déficiences visuelles, aussi bien dans les pays à faible revenu que dans ceux à revenu élevé. Cela résulte à la fois de leur grande fréquence (plus de la moitié de la population mondiale), et des difficultés d'accès…