Espace abonné | connectez-vous
Image mystérieuse
Cliquez pour vous tester
A quoi pensez-vous ?

Photothèques
Sommaires de la revue du praticien
oxygène
Dyspnée aiguë et chronique chez le nourrisson et l’enfant
Géraldine Labouret le 30-01-19

ITEM 199

OBJECTIFS :
DIAGNOSTIQUER une dyspnée aiguë chez l'adulte et l'enfant.
DIAGNOSTIQUER une dyspnée chronique.

La dyspnée correspond à une perception anormale et désagréable de la respiration rapportée par le patient. Cette sensation subjective de gêne respiratoire n'est pas applicable chez le nourrisson ou le jeune enfant : on peut également la définir de manière objective par une anomalie du rythme respiratoire plus ou moins associée à une toux, des bruits respiratoires ou des signes de lutte.
La dyspnée aiguë s'installe brutalement en quelques heures à quelques jours et pose le problème du risque d'insuffisance respiratoire aiguë.
Il est important d'en connaître les signes de gravité chez le nourrisson et le jeune enfant, ainsi que les signes d'appel d'orientation étiologique permettant la mise en place rapide d'un traitement.
Il s'agit d'un motif très fréquent de consultation aux urgences pédiatriques. Les causes les plus fréquentes sont d'ordre infectieux et relativement simples à identifier, et une prise en charge adaptée permet une résolution des symptômes ; il ne faut néanmoins pas méconnaître des diagnostics différentiels, surtout en période épidémique.
La dyspnée chronique s'installe progressivement sur plusieurs semaines à plusieurs mois.
Plus rare chez le nourrisson et l'enfant, elle peut être le mode d'entrée dans une pathologie respiratoire chronique et nécessite le plus souvent un avis spécialisé, avec des examens paracliniques plus poussés.

Mécanismes de la dyspnée
La respiration est l'ensemble des mécanismes par lesquels les cellules procèdent à des échanges…