Espace abonné | connectez-vous
Image mystérieuse
Cliquez pour vous tester
A quoi pensez-vous ?

Photothèques
Sommaires de la revue du praticien
oxygène
Dossier LES LASERS EN DERMATOLOGIE
Jean-Michel Mazer, Marie Jourdan le 23-07-18

Des outils intéressants, mais mal évalués.

Utilisés depuis plus de 25 ans, les lasers occupent une place croissante en thérapeutique dermatologique et esthétique. Toutefois, les études de bonne qualité évaluant leur efficacité sont assez peu nombreuses parce que les fabricants n'ont, semble-t-il, pas beaucoup de moyens et qu'il est difficile, voire impossible, de réaliser des essais en double aveugle ou contre placebo.
On distingue donc les indications "probables" quand il existe un consensus positif ; "possibles" lorsque l'expérience pratique est positive ; "discutables" en l'absence d'accord professionnel.

DÉFINITIONS
Un laser est une source de photons monochromatiques (même longueur d'onde) et cohérents (même direction et trajectoires parallèles). Pénétrant la peau à diverses profondeurs, ils sont plus ou moins absorbés par les différentes structures (protéines, pigment, eau, hémoglobine). Cela se traduit par un effet surtout thermique. S'il est puissant et assez sélectif d'une cible, appelée chromophore, il est utilisé à des fins thérapeutiques.
Les deux caractéristiques majeures sont la longueur d'onde et la durée d'impulsion. Cette dernière définit le profil thermique. Plus elle est courte, plus on est spécifique du chromophore principal selon les principes de la photothermolyse sélective. Si l'effet n'est pas assez sélectif, on risque de créer des lésions tissulaires non souhaitées.
Lasers vasculaires. Leur cible élective est l'oxyhémoglobine, abondante dans la vascularisation dysplasique. L'absorption y est forte à des longueurs d'onde de 510 à 595 nanomètres ; l'effet thermique s'exerce principalement sur les parois des vaisseaux sanguins, ce qui permet de les scléroser. Les meilleures indications sont : angiomes plans, rosacée, varicosités des jambes ou radiodermites chroniques.
Les appareils utilisés sont les lasers KTP (532 nm), à colorant pulsé (585 et surtout 595 nm)…