Espace abonné | connectez-vous
Image mystérieuse
Cliquez pour vous tester
A quoi pensez-vous ?

Photothèques
Sommaires de la revue du praticien
oxygène
Conservation des gamètes : quelles modalités ?
Jeanne Perrin, Patricia Fauque, Marine Paci, Hanae Pons, Florence Brugnon le 20-10-18

Fertilité. Toute personne en âge de procréer exposée à un traitement ou à une pathologie potentiellement gonatoxique doit être informée des risques pour sa fertilité et des possibilités de conservation de ses gamètes par un CECOS en vue de leur utilisation ultérieure au moyen d'une assistance médicale à la procréation.

Qui peut conserver des gamètes ?
Les hommes et les femmes peuvent conserver leurs gamètes (spermatozoïdes, ovocytes), qu'ils soient célibataires ou en couple, dans le cadre du traitement d'un cancer ou d'une autre pathologie médicale ou chirurgicale pouvant altérer leur fertilité. Pour les femmes, la cryoconservation des ovocytes par vitrification n'est autorisée en France que depuis 2011. Pour les hommes, la congélation des spermatozoïdes est maîtrisée sur le plan technique depuis plusieurs décennies. En 2015, la Fédération française des centres d'étude et de conservation des oeufs et du sperme humains (CECOS) a réalisé environ 6 500 congélations de sperme, dont 40 % dans le cadre du cancer (indications principales : cancer du testicule, lymphomes hodgkinien et non hodgkinien et leucémies) et 60 % pour des affections non cancéreuses (altérations secondaires de la qualité du sperme, risque chirurgical d'atteinte de la spermatogenèse et/ou de l'éjaculation, ou avant vasectomie). Le nombre de nouveaux cas annuels de cancer chez l'homme en France entre 15 et 49 ans est d'environ 13 800. Les cancers du poumon, de la sphère oto-rhino-laryngée et les mélanomes, bien que fréquents dans cette tranche d'âge, sont rarement reçus dans les CECOS pour préserver leur fertilité. Le nombre de cryoconservations ovocytaires augmente progressivement ces dernières années, mais l'information aux patientes sur cette possibilité doit être davantage développée.

Quand doit-on conserver des gamètes ?
La conservation des gamètes étant réalisée en vue de leur utilisation ultérieure en assistance…