Bruno David. L'histoire naturelle : pour apprendre la complexité du réel | La Revue du Praticien
Espace abonné | connectez-vous
Image mystérieuse
Cliquez pour vous tester
A quoi pensez-vous ?

Photothèques
Sommaires de la revue du praticien
oxygène
Bruno David. L'histoire naturelle : pour apprendre la complexité du réel
Serge Cannasse le 30-03-18

Naturaliste formé en paléontologie et spécialisé en sciences de l'évolution et biologie marine, il est président du Muséum national d'histoire naturelle et à l'initiative du Manifeste du Muséum.

Histoire naturelle, n'est-ce pas un terme désuet ?
Je pense au contraire que sous son apparence surannée, il est incroyablement moderne parce que loin de ne recouvrir que les sciences de la vie et de la terre, il englobe aussi toute une partie des sciences humaines et sociales : anthropologie, préhistoire, etc. D'ailleurs, de nombreuses questions contemporaines ne pourront pas être abordées sans transversalité entre disciplines, ce que ce terme traduit bien. Ainsi, la crise environnementale à laquelle nous sommes confrontés, avec en particulier une atteinte majeure à la biodiversité, impactant le fonctionnement des écosystèmes : par exemple, en France, un tiers des oiseaux vivant en zones agricoles ont disparu en 15 ans. On ne pourra pas résoudre ce problème sans examiner comment nos sociétés s'en emparent et jusqu'où leurs membres sont prêts à modifier certaines de leurs pratiques. Il faut donc associer approches écologiques et sciences humaines et sociales.

Vous lui prêtez une grande valeur pédagogique
Elle apprend à traiter la complexité. Celle des systèmes vivants est très grande et implique souvent de recourir à plusieurs disciplines scientifiques sur une question donnée. Fondée sur l'observation, elle oblige à respecter les faits. À l'heure des réseaux sociaux et des "faits alternatifs", qui n'est jamais qu'un autre terme pour "mensonges", il est important que nos concitoyens sachent adopter une éthique intellectuelle minimale. L'histoire naturelle n'est pas la seule discipline à pouvoir forger des citoyens responsables, mais elle peut y contribuer puissamment…