Espace abonné | connectez-vous
Image mystérieuse
Cliquez pour vous tester
A quoi pensez-vous ?

Photothèques
Sommaires de la revue du praticien
oxygène
Amoxicilline injectable : diminuer le risque de cristallurie
ANSM le 12-03-18

(Extraits du Point d'information de l'ANSM du 28 février 2018)

Pour diminuer la survenue d'une cristallurie lors d'un traitement par amoxicilline (formes injectables, avec ou sans acide clavulanique, en curatif ou en antibioprophylaxie), l'ANSM invite les professionnels de santé à :

Respecter le schéma posologique, le mode de préparation et d'administration des perfusions :

- en curatif avec l'amoxicilline seule, il convient de respecter un(e) :
    . posologie maximale journalière de 200 mg/kg/j sans dépasser 12g/j,
    . posologie maximale de 2 g/perfusion et une perfusion lente (sur 20 à 30 min),
    . délai entre la reconstitution et la fin de la perfusion : au maximum 1 h (si dilution réalisée dans une solution glucosée) ou au maximum 6 h (si dilution réalisée dans du sérum physiologique) ;

- en préventif avec l'association amoxicilline/acide clavulanique, il convient de respecter un(e) :
    . posologie maximale de 2 g/200 mg/perfusion et une perfusion lente (sur 30 à 40 min),
    . volume de reconstitution : 50 à 100 mL selon la spécialité,
    . soluté de perfusion : ne pas utiliser de solution glucosée,
    . délai entre la reconstitution et la fin de la perfusion : au maximum 1 h.

Assurer une bonne hydratation du patient afin de maintenir une bonne diurèse.
Alcaliniser les urines (pH neutre ou alcalin) des patients ayant un ou plusieurs facteurs favorisants.
Surveiller régulièrement la fonction rénale et la diurèse au cours de ces traitements.
Réaliser en cas de traitement curatif avec de fortes posologies administrées, un dosage résiduel de l'amoxicilline sérique afin d'adapter la posologie.







En savoir plus :

- Point d'information (ANSM) du 28 février 2018 (cliquez ici)